Auteur : EleonoreM

DIY °18 – Des décorations de Noël DIY

DIY °18 – Des décorations de Noël DIY

J’ai récemment lu un article faisant appel à une étude qui atteste que préparer ses décorations et son sapin de Noël tôt, rendait les gens plus heureux.  Alors comment résister à la magie de Noël qui approche en cette période un peu morose ?! Je vous…

DIY °17 – Un ciel de lit à réaliser soi-même

Le ciel de lit est un moyen très simple d’habiller l’espace dans une chambre d’enfant. Il sert à la fois de décoration et il crée un effet cocooning dans un esprit « cabane » pour le confort de votre bout de choux. Bien qu’il soit assez imposant…

DIY°16 – Poser des corniches ou moulures

Si vous aussi vous rêver de moulures au plafond comme Ines Reg, lisez ce tutoriel. Je vais vous expliquer comment apporter du cachetà une pièce très simplement à grâce aux moulures ou corniches.

Poser Corniches plafond DIY
Poser Corniches plafond DIY

                         15€                                                    30 min *                                       FACILE

* Le coût et le temps indiqués correspondent à une pièce de 12m².

MATÉRIEL :

  • Des corniches (bois, polystyrène, etc)
    J’ai utilisé ce modèle acheté chez Leroy Merlin
  • Un tube de colle mastic
  • 1 pistolet à cartouche
  • Un couteau, scalpel ou scie
  • 1 boite à onglet (facultatif)
  • 1 mètre

ETAPE 1 :  Mesurer et découper les corniches ou moulures

Si vous commencez par un grand mur, vous n’aurez pas besoin de recouper la baguette.

Les découpes se feront seulement dans les angles à 45° vers l’intérieur pour les angles rentrants et à 45° vers l’extérieur pour les angles saillants.

Découpe angle corniche DIY
Assemblage corniche à 45°

ETAPE 2 :  fIXER LES MOULURES

A l’aide du pistolet à cartouche, on vient déposer la colle mastic à l’arrière de la corniche.

On colle ensuite la corniche dans l’angle prévu en veillant à apporter une pression tout au long de celle-ci pour que la colle adhère correctement au support.

La colle mastic ne prend pas immédiatement et permet un repositionnement si nécessaire.

Les baguettes en polystyrène de ce format sont très légères. Mais si vous acheté des corniches plus imposantes, vous pouvez prévoir de les maintenir en place à l’aide de petites pointes en plus de la colle.

Lorsque les corniches sont fixées, il vous suffit ensuite de retirer l’excédent si la colle a débordé, à l’aide d’un chiffon.

Moulure fixation
Poser Corniches plafond DIY

ETAPE 3 :  Assemblage des angles

Comme expliqué précédemment, on découpe les angles à 45° pour un rendu plus propre dans les coins de la pièce.

 
Lorsque le découpage convient, on assemble les corniches au plafond à l’aide de la colle mastic.
 
La colle mastic vous servira pour fixer vos corniches mais également pour combler les joints. Dans ce cas, déposer de la colle à l’aide de votre doit dans la jointure et retirer l’excédent avec un chiffon.
 

 

Vous savez maintenant comment apporter un petit détail de finition qui viendra sublimer votre décoration grâce à la pose de moulures à votre plafond :).

Et si vous décidez de poser vos moulures suite à la lecture de cet article, pensez à me le faire savoir en utilisant le #diyMTMT sur les réseaux sociaux ou envoyez-moi votre photo par email contact@montoutmontoit.fr

MON TOUT MON TOIT

DIY °15 – Des décorations murales hirondelles

Un petit tuto tout simple qui vous permettra de réaliser vous-mêmes des décorations murales personnalisées et pour ceux qui ont des bambins, ils seront certainement ravis de participer aussi ! Je me suis lancée dans la réalisation de ces petites hirondelles dans le cadre du…

Les 5 essentiels pour aménager son salon de jardin

Les 5 essentiels pour aménager son salon de jardin

Jardin, balcon ou terrasse, vous possédez un espace extérieur que vous souhaitez aménager pour pouvoir en profiter pendant les beaux jours ?  Pour se détendre à l’extérieur, il faut réussir à se créer un espace à la fois convivial  et confortable. Ce coin douillet dans…

DIY°14 – Une tête de lit en tasseaux à faire soi-même

DIY°14 – Une tête de lit en tasseaux à faire soi-même

Tous mes précédents tutoriels  DIY étaient plutôt orientés objets déco types luminaires, miroirs ou relooking / création de meubles.

Mais cette, fois j’ai souhaité m’attaquer à quelque chose à plus gros 💪🏼 pour réaliser ce projet qui me trottait dans la tête depuis un petit moment : une tête de lit en tasseaux sur-mesure. 

J’affectionne particulièrement tous les styles de décoration intemporels, qui ne suivent pas des effets de mode et dont on se lasse moins facilement. Les matières et couleurs brutes et naturelles pour la chaleur qu’elles apportent aux espaces.

Toutes les étapes et le matériel pour réaliser cette tête de lit en tasseaux soi-même sont détaillées ci-dessous.

DIY Tete de lit en tasseaux - à faire soi meme
Tutoriel Tete de lit en tasseaux à faire soi-même

                             180€                                   1 JOUR                                  MOYEN

MATÉRIEL :

Structure *

  • 3 plats en métal (achetés ici)
  • Perceuse
  • Forets à métaux
  • De l’huile de coupe
  • 1 Poinçons
  • Platines métal 3/4 cm pré percées
* J’ai utilisé des plats en métal car je ne souhaitais pas créer de sur-épaisseur à l’arrière des tasseaux. 
Après cette réalisation, j’ai pensé à une solution alternative qui serait de fixer les tasseaux sur un (ou plusieurs) panneau(x) de médium de 1 cm d’épaisseur pour éviter l’étape de perçage du métal et pourrait vous faire gagner du temps 🙂
 
Tasseaux 
  • 50 tasseaux en bois de 2.4m de longueur (ce modèle acheté)
  • 150 vis 
  • 10 vis et chevilles adaptées au mur auquel sera fixé la tête de lit
  • Ponceuse
  • Teinte bois de votre choix (chêne moyen ici)
  • Une scie à bois ou scie sauteuse 
Lumières intégrées (facultatif)**
** Comme vous pouvez le voir sur les photos, j’ai choisi d’intégrer des petites appliques murales car plus globalement, je souhaitais un résultat très épuré, sans table de chevet pour limiter l’accumulation d’objets. 

ETAPE 1 : couper et Percer la structure de la tête de lit en tasseaux

Les plats en métal servent structure à la tête de lit, sur lesquels nous viendrons ensuite visser les tasseaux.

Sur les photos ci-dessous vous verrez que j’ai utilisé 2 plats en métal que j’ai percé à distance égale pour y fixer les tasseaux en bois. 
Si je devais refaire cette tête de lit, j’utiliserai 3 plats en métal pour garder les tasseaux bien droits et éviter la fin de l’étape 3 (ajuster l’écart avec des platines).

Pour commencer, couper les plats en métal à la longueur souhaitée. Pour un lit de 160cm de large, j’ai réalisé une tête de lit de 170cm de large pour dépasser un peu de chaque côté.

 

J’ai choisi de réaliser la tête de lit en un seul bloc. C’était sans compter le poids des tasseaux, ce qui m’a obligé à demander un peu d’aide à monsieur muscles pour la fixation. 

=> Vous pouvez choisir de couper les plats en métal en plusieurs morceaux pour vous permettre de réaliser la tête de lit en plusieurs morceaux et faciliter l’installation.

 

Repère pour perçage structure tête de lit
Repère pour perçage structure tête de lit

 

J’ai donc commencé par percer 50 trous par barre en métal à égale distance (ici tous les 3.4 cm) dans lesquels nous viendrons ensuite fixer les tasseaux. L’espacement entre les tasseaux dépend du nombre de tasseaux, de la largeur de votre lit et de la largeur des tasseaux. 

Puis j’ai également percé 5 autres trous intermédiaires par plat en métal, plus gros pour me permettre de fixer la structure au mur.

💡 Pour tracer les repères sans avoir à re-mesurer, j’ai découpé un gabarit dans un petit morceau de bois pour reporter la mesure. 

Avant de percer le métal, il est nécessaire de marquer avec un poinçon l’endroit où vous souhaitez percer pour éviter que le forêt glisse au moment du perçage.

❕ Si vous n’avez jamais percé du métal voici quelques petits conseils : 

    • Commencer par un petit diamètre de foret puis augmenter progressivement 
    • Mettre de l’huile de coupe régulièrement
    • Ne pas forcer sur la perceuse
    • Ne pas régler la perceuse à la vitesse maximum

ETAPE 2 : Préparer les tasseaux de la tête de lit

 
Trier les tasseaux

J’ai commencé par trier les tasseaux et retirer ceux qui avaient des défauts trop importants (tordus ou abîmés). 
Lorsqu’on achète les tasseaux en lot comme je l’ai fait, certains peuvent être endommagés et on ne le voit pas forcément à l’achat. 

Tutoriel tête de lit en tasseaux
Tutoriel tête de lit en tasseaux
PONCER  ET TEINTER LES TASSEAUX

Les tasseaux de ce lot sont rabotés, il est nécessaire de les rendre lisse en les ponçant une peut avant de les teinter. 

Ensuite, si vous souhaitez adapter la teinte de vos tasseaux, vous pouvez utiliser une teinte de ce type. La teinte est simple à appliquer au pinceau et on retire l’excédent immédiatement avec un chiffon.

Teinte tasseaux tête de lit
Teinte tasseaux tête de lit
PEINDRE LES PLATS EN METAL

Les plats en métal sont gris foncé donc pour les rendre invisibles j’y ai mis un coup de peinture de la même teinte que le mur. 

ETAPE 3 : Fixer les tasseaux de la tête de lit

On passe à l’étape de fixation des tasseaux sur notre base en métal à l’aide des vis, dans  les trous que nous avons percé précédemment. 

Pour m’assurer de maintenir le même écart entre les tasseaux lors du vissage, j’ai créé 2 cales de 1,5cm que j’ai placé entre les tasseaux afin de les positionner correctement avant de les visser (Photo gauche). 

Cale pour définir espace des tasseaux
Fixation structure tête de lit
ADAPTER L’ÉCART ENTRE LES TASSEAUX

Comme expliqué précédemment, certains tasseaux présentaient des défauts et ce malgré le premier tri. 

Lors de la fixation, j’ai pu m’apercevoir que des tasseaux n’étaient pas droits ce qui entraînait des écarts irréguliers entre les tasseaux. 
J’ai donc réajusté cela en fixant des petites platines en métal en utilisant la cale pour maintenir le bon écart entre les tasseaux.
Pour éviter cela, je vous préconise d’utiliser 3 plats en métal, soit un qui sera situé au milieu de votre tête de lit.

Fixation des tasseaux à la structure de la tête de lit
Fixation des tasseaux à la structure de la tête de lit

ETAPE 4 : Intégrer les luminaires à la tête de lit en tasseaux

Cette étape n’est pas obligatoire. Vous pourrez faire le choix de fixer vos lampes directement sur la tête de lit, à côté ou de ne pas mettre d’applique murale tout simplement. 

Pour ma part, j’ai choisi d’intégrer les lampes que j’avais acheté directement dans la structure de la tête de lit.

J’ai donc découpé les tasseaux aux dimensions du coffret accueillant les fils de l’applique pour le fixer au travers de ceux-ci.

Tracé applique murale tête de lit en tasseaux
Tracé applique murale tête de lit en tasseaux
APPLIQUE NOIRE TETE DE LIT TASSEAUX
APPLIQUE NOIRE TETE DE LIT TASSEAUX

ETAPE 4 : Fixer la tête de lit en tasseaux au mur

A l’aide de chevilles adaptées au type de mur dans lequel vous souhaitez fixer votre tête de lit, vous pouvez maintenant venir accrocher l’ensemble. 

💡 Et si vous êtes intéressé par le luminaire en paille tressée, vous pouvez également le réaliser vous même à partir du tuto que vous retrouverez ici.

TUTO DIY TETE DE LIT TASSEAUX
TUTO DIY TETE DE LIT TASSEAUX
TUTO DIY TETE DE LIT TASSEAUX
DIY TETE DE LIT TASSEAUX

Vous pouvez aussi retrouver l’ensemble des étapes de la réalisation filmée en timelaps sur mon compte instagram

dans la Story permanente « DIY« .

Et n’oubliez pas : Si vous reproduisez ce DIY, n’hésitez pas à me partager le résultat. 

Utilisez le #diyMTMT sur les réseaux sociaux ou envoyez-moi votre photo par email contact@montoutmontoit.fr

MON TOUT MON TOIT

DIY °13 – UNE SUSPENSION EN PAILLE TRESSÉE

DIY °13 – UNE SUSPENSION EN PAILLE TRESSÉE

D’évocation ethniques et artisanales les suspensions luminaires en paille apportent un caractère naturel et intemporel à votre intérieur.  Parmi les différents objets que je conçois moi-même, s’il y en a un que je préfère c’est bien les luminaires. Ils jouent un rôle important dans la…

DIY °12 – Suspension fleurs séchées

DIY °12 – Suspension fleurs séchées

Vous avez été nombreux à me demander comment réaliser cette petite suspension murale en fleurs séchées suite à mon post sur Instagram. J’ai donc pris le temps de vous rédiger un petit article rapide pour vous expliquer comment j’ai procédé. Pour vous remettre en contexte,…

DIY °11 – Tables basses gigognes en bois de palettes

DIY °11 – Tables basses gigognes en bois de palettes

Cette année, j’ai décidé d’améliorer notre extérieur et d’y intégré un petit coin cosy. N’ayant pas envie d’inverstir dans un salon de jardin neuf, j’ai opté pour l’option « salon de jardin en palettes ». 

Le coin canapé était donc installé, il manquait maintenant une petite table basse pour y déposer les verres pour l’apéro (oui, sinon ce n’est pas un vrai salon de jardin !).

En période de confinement et ne voulant pas acheter quelques chose de neuf pour ne pas dénoter avec l’aspect « rustique » du canapé, je suis partie sur l’idée d’exploiter les quelques palettes qui me restaient.

En même temps, je louchais sur la nouvelle collection outdoor de Maisons du mondes et particulièrement sur ces petites tables gigognes  dont la forme ne me laissait pas indifférente.

60€ (Prix des pieds)                    3-4 heures                                   Facile

 

 

MATÉRIEL :

  • 1 ou 2 palettes récupérées
  • Des vis
  • Une visseuse
  • 1 ponceuse
  • 1 marteau Pied de biche
  • Pâte à bois
  • Spatule
  • Huile de lin, vernis
  • Chiffon
  • 1 Serre joint 
  • Des pieds épingles de ce type deux hauteurs (30 et 40 cm ici)

ETAPE 1: Démonter les planches des palettes 

Pour cette étape (la plus compliquée selon moi) il faut user de patience et surtout d’un peu de force. Je vous rassure, j’ai pu le faire seule, mais il ne faut pas craindre les coups de marteaux. 

Je vous conseille de regarder un tuto vidéo de ce type pour ne pas trop m’attarder sur le démontage de palettes qui est déjà très bien illustré sur Youtube 😉

 

ETAPE 2: Disposition des planches 

Vous l’avez compris, j’ai décidé de fair deux tables gigognes de tailles différentes. Vous pouvez choisir de n’en faire qu’une (ou plus) le principe sera le même.

Après avoir démonter nos planches, on vient les positionner dans le sens souhaité. J’ai choisi de mettre les planches dans la longueur pour la grande table et dans la largeur pour la petite pour un visuel moins constant. 

J’ai choisi de mettre les planches dans la longueur pour la grande table et dans la largeur pour la petite pour un visuel moins constant. 

N’ayant pas de tasseau fin ou de plaque d’assemblage sous la main, j’ai utilisé les mêmes planches que celles du plateau pour l’assemblage. Mais à vrai dire, il faut se mettre sous la table pour le savoir. Donc vous pouvez opter comme moi pour une solution 100% recyclage !

ETAPE 3 : Assemblage du plateau

On installe donc les planches qui nous serviront de tasseaux pour fixer les lattes du plateau de nos futures tables.

Pour faciliter le vissage, vous pouvez utiliser un serre joint pour vous assurer qu’il n’y ait pas d’écart entre la planche de fixation dessous et les planches du plateau.

On veille à choisir des vis ayant une longueur adaptée à l’épaisseur de nos de planches (oui, il y eu quelques ratés par ici je ne vous le cache pas).

ETAPE 4 : Découpe du plateau de la table basse

Pour donner un côté un peu design au salon de jardin, j’ai donc opté pour la forme « œuf » dans le style des tables gigognes dont je vous ai parlé un peu plus haut.

J’ai donc commencé par tracer au marqueur la forme souhaitée au-dessous des plateaux assemblés. Puis j’ai sorti mon outil préféré : ma petite scie sauteuse pour venir découper le long de mes tracés.  

 

Traçage forme table planches palettes

ETAPE 5 : Ponçage

Mon deuxième outil préféré : ma ponceuse, qui a d’ailleurs rendu l’âme quelques minutes après la photo. Fort heureusement, on est un peu toqués des ponceuses à la maison et on avait deux autres modèles dispos, fins prêts à prendre le relais !

J’ai donc commencé à poncer avec un gros grain (60) pour retirer les traces d’usures des planches que vous voyez sur les photos précédentes. Puis on passe un deuxième coup avec un papier plus fin (200) pour les finitions.

Pour une finition plus soignée, j’ai également poncé les angles pour « adoucir » le contour (cette technique ayant surement un nom que je ne connais point).

 

 

 

ETAPE 6 : Protection des plateaux de tables basses

Après le ponçage, on passe un coup de chiffon humide pour retirer les résidus et obtenir une surface propre avant la protection.

Vous pourrez observer que les planches sont très claires après ponçage. J’ai donc décidé de raviver les veinures du bois en passant une couche d’huile de lin.

Pour assurer une meilleure protection à ces tables basses que j’ai prévu de laisser à l’extérieur, j’ai également appliqué une couche de vernis incolore mat de ce type. 

Pose Huile de lin tuto table basse

ETAPE 7 : Fixation des pieds épingles

Avant d’opter pour les pieds épingles, j’ai pensé réaliser des piétements en bois. Mais je souhaitais garder une touche de modernité et le rendu épuré des pieds épingles s’y prêtait parfaitement. En rappel au fauteuil noir Copacabana, j’ai choisi des pieds épingles noirs également.

Les plateaux finalisés, il ne reste qu’à fixer les pieds en métal en les vissant directement en dessous du plateau.

Compte tenu de la forme de mes plateaux, j’ai choisi de ne mettre que 3 pieds par table. Il faut donc veiller ici à les disposer de manière à équilibrer correctement la table.

 

Vos tables sont prêtes, vous pouvez maintenant y boire un petit verre pour vous féliciter de votre nouvelle réalisation 😉
Et n’oubliez pas de m’envoyer vos réalisations par mail ou sur instagram @eleonorem.deco !

 

DIY °10 – Une applique murale baladeuse

DIY °10 – Une applique murale baladeuse

Vous commencez à le savoir si vous suivez régulièrement mes DIY : j’ai un petit faible pour les luminaires fabriqués maison. Si vous faites partie des personnes qui me disent souvent qu’elles seraient incapables de reproduire un tel objet en voyant mes articles, ce tuto…